Translation

Comment ?

C'est vraiment très simple :
le
principe est d'invoquer l'inconscient à l'aide d'une induction sous forme d'incantation pour lui indiquer le sens du travail à faire sur nous-même pendant que nous dormons.


Pour procéder efficacement à l'incantation nécessaire, chaque soir : 

  1. Une fois couché, bien se poser et se concentrer sur ce qu’on va invoquer.
  2. Prendre au moins trois respirations complètes et profondes, jusqu’à se sentir bien détendu, comme dans un état second.
  3. Puis penser à cette incantation dans sa signification
“Chère partie inconsciente de moi-même, toute puissante et bienfaitrice, 
pendant mon sommeil utilise toutes les ressources possibles 
pour réparer en moi ce qui doit l’être sur tous les plans, 
et confirme-le en m’envoyant des souvenirs de mes rêves.”



Notes utiles pour améliorer le processus et l'acceptation du travail inconscient :

Le terme "incantation" est utilisé pour signifier la ferveur et l'implication nécessaire à l'emploi de la formule pour un maximum d'efficacité.
Cette formulation n'est en rien ésotérique et il n'est pas nécessaire de l'apprendre par cœur : il suffit d'en bien comprendre la signification et de s'en imprégner avant et pendant l'endormissement.

Le lendemain matin au réveil rester couché et essayer de se remémorer le rêve qui vient à l'esprit. Cet effort de mémorisation peut durer plusieurs minutes avant de donner ses fruits.

Quand on se souviendra d'un rêve, on ressentira la certitude que sa transmission à notre mémoire consciente est le fait de notre inconscient et de son travail pendant notre sommeil.
Ce sentiment aide le soin, exactement comme avoir un bon moral permet toujours une meilleure guérison.

Si aucun rêve ne vient ça n'est pas grave : le système interne a probablement besoin d'un peu plus d'un seul cycle de sommeil pour se mettre en place.
Les souvenirs de rêves viendront dans les jours suivants.
Pour aider le processus on peut y penser plusieurs fois dans la journée, et se concentrer plus longtemps sur le désir de souvenir de rêves pendant la phase hypnagogique (l'endormissement) afin d'ancrer l'idée.

Il est possible de garder le rêve en mémoire sans tenir un carnet écrit : on devra alors le visualiser entièrement plusieurs fois dès qu'il se manifeste pendant les phases hypnopompiques (l'état transitoire juste avant le réveil), jusqu'au réveil complet.

On peut dire ici qu'il peut être très agréable de se souvenir de ses rêves, et effectivement s'en souvenir rassure sur la prise en compte du soin par notre inconscient, cependant c'est seulement un effet de bord heureux de la méthode des rêves et ça n'est pas indispensable à son efficacité.

Enfin, il peut être intéressant d'avancer son heure de réveil d'une bonne vingtaine de minutes définitivement, pour désormais prendre le temps de bien se remémorer et visualiser nos rêves plusieurs fois de suite, et profiter du plaisir que tout cela procure.
Petit détail supplémentaire : penser à bien s'étirer juste avant de se lever. Ce n'est pas indispensable non plus, mais ça prépare le corps au mouvement, et c'est tellement agréable qu'on se demande très vite comment on a pu oublier de faire ça pendant des années !